[:fr]

https://www.lexpress.mu/article/354989/enquete-nations-unies-millions-destines-preservation-cotes-sont-ils-gaspilles

Les permis de l’évaluation de l’impact sur l’environnement sont le précieux sésame que recherche tout promoteur immobilier. Comment sont-ils octroyés ? Quels sont les projets qui en sont exemptés ?
Paradoxe. D’un côté, le gouvernement reçoit des millions pour sauver ses zones côtières sensibles, de l’autre, il permet la construction d’hôtels qui leur nuisent. Y a-t-il éco-blanchiment de cet argent à Maurice ? C’est l’enquête que compte mener le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), à la requête d’Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL). Le lundi 10 juin, l’organisme a validé cette plainte déposée en mars, et vient de faire état de ce fait sur son site Internet.
L’éco-blanchiment (greenwashing) peut être défini comme une stratégie de communication et de marketing adoptée par des entreprises ou autres organisations. Elle consiste à mettre en avant des arguments écologiques pour se forger auprès du public une image écoresponsable, alors que la réalité des faits ne correspond pas, ou insuffisamment, à la teneur explicite ou implicite des messages diffusés (…)

[:en]

https://www.lexpress.mu/article/354989/enquete-nations-unies-millions-destines-preservation-cotes-sont-ils-gaspilles

Environmental impact assessment permits are the precious key to any real estate developer. How are they granted? Which projects are exempt from it?
Paradox. On the one hand, the government receives millions to save its sensitive coastal areas, while on the other hand it allows the construction of hotels that harm them. Is there eco-money laundering of this money in Mauritius? This is the investigation that the United Nations Development Programme (UNDP) intends to carry out at the request of Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL). On Monday, June 10, the organization validated this complaint filed in March, and has just reported this fact on its website.
Greenwashing can be defined as “a communication and marketing strategy adopted by companies or other organizations. It consists in putting forward ecological arguments to forge an eco-responsible image with the public, when the reality of the facts does not correspond, or insufficiently, to the explicit or implicit content of the messages disseminated. (…)

[:]