https://www.ecowatch.com/arabian-sea-sharks-threatened-2623303730.html

Les requins, les raies et les chimères sont parmi les poissons les plus menacés au monde. Plus de 50 % des espèces de la mer d’Oman sont exposées à un risque élevé d’extinction en raison du développement côtier, de la surpêche, de la pollution et de la destruction des habitats. Selon une nouvelle étude de grande envergure, couvrant plus d’une douzaine de pays, des espèces comme le poisson-scie sont particulièrement touchées par l’extinction ou la disparition locale. “Les populations ont considérablement diminué “, a déclaré Julia Spaet, chercheuse postdoctorale à l’Université de Cambridge et coauteure de la nouvelle étude, publiée récemment dans Fish and Fisheries. La pêche non réglementée et la dégradation de l’habitat sont en grande partie à blâmer, a-t-elle dit, exacerbées par la volonté politique limitée et la capacité régionale de s’attaquer au problème. Les conclusions de la nouvelle étude sont fondées sur des données provenant des marchés de la pêche des pays riverains de la mer d’Oman, de l’Inde, de l’Iran, du Pakistan, du Yémen, de la Somalie et du Sri Lanka. David Ebert, directeur du Pacific Shark Research Center de Moss Landing Marine Laboratories en Californie, et un autre coauteur de l’étude, a ajouté que les requins de la région de la mer d’Arabie sont particulièrement importants, car de nombreuses espèces n’y vivent que dans cette région. (…)