http://www.arabnews.com/node/1340216/middle-east

Dans les eaux de la mer d’Arabie, une vaste “zone morte” de la taille de l’Ecosse est en expansion et les scientifiques disent que le changement climatique peut être à blâmer. Dans son laboratoire d’Abu Dhabi, Zouhair Lachkar travaille sur un modèle informatique coloré du golfe d’Oman, montrant les changements de température, le niveau de la mer et les concentrations d’oxygène. Ses modèles et la nouvelle recherche dévoilée plus tôt cette année montrent une tendance inquiétante. Les zones mortes sont des zones de la mer où le manque d’oxygène rend difficile la survie des poissons et celui de la mer d’Arabie “est le plus intense du monde”, explique Lachkar, chercheur principal à NYU Abu Dhabi dans la capitale des Émirats arabes unis.”Cela commence à environ 100 mètres et descend à 1500 mètres, donc presque toute la colonne d’eau est complètement dépourvue d’oxygène”, a-t-il déclaré à l’AFP. Les zones mortes sont des phénomènes naturels à travers le monde, mais celui-ci semble s’être multiplié depuis sa dernière étude dans les années 1990. Lachkar et d’autres chercheurs s’inquiètent que le réchauffement de la planète provoque l’expansion de la zone, ce qui soulève des inquiétudes pour les écosystèmes et les industries locales, y compris la pêche et le tourisme.