source : UNESCO

Tous les trois ans, les gestionnaires des 50 sites marins inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO se réunissent pour partager leurs meilleures pratiques, réflechir à des solutions et se fixer ensemble un chemin à suivre. La 4ème édition se déroulera au Parc National et Réserve de Glacier Bay (USA) du 4 au 9 septembre 2019.
Les gestionnaires de sites marins du patrimoine mondial sont tous confrontés à des défis similaires dans la protection de leurs sites marins si particulier contre la pêche illégale ou non durable, le développement côtier, la pollution marine ou autres menaces. Ils partagent également une multitude de solutions et de techniques exemplaires sur la façon de relever les défis auxquels ils sont confrontés. Rassembler ces succès de manière à ce qu’ils puissent être reproduits dans d’autres zones marines est un élément central du travail du Centre du patrimoine mondial dans le cadre de son programme marin.
En tant que gardiens locaux des aires marines protégées les plus emblématiques du monde, ils ont été confrontés à toutes les problématiques imaginables auxquelles nos océans sont exposés et beaucoup ont ainsi pu y trouver les solutions les plus audacieuses. Mais les gestionnaires connaissant des problèmes similaires sont souvent amenés à tout reprendre et commettre ainsi les mêmes erreurs, qui auraient pu être évitées si l’expérience et l’expertise avaient été partagées. L’océan étant confronté à des problèmes majeures, les sites marins du patrimoine mondial ne peuvent plus se permettre cette approche de gestion inopérante, coûteuse et fastidieuse.
La conférence s’appuiera sur les éditions précédentes tenues à Hawaï, États-Unis (2010), Scandola Reserve, France (2013) et Galapagos Islands, Équateur (2016).
Le parc national et réserve de Glacier Bay contient le plus grand champ de glace non polaire au monde ainsi que des exemples de glaciers parmi les plus longs et les plus spectaculaires de la planète. Les milieux côtiers et marins, les montagnes enneigées, les glaciers qui vêlent, les canyons de rivière profonds, les criques aux allures de fjord et une faune abondante. C’est une zone d’une beauté naturelle exceptionnelle qui a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979. Le site fait partie du site transnational Kluane / Wrangell-St. Elias / Glacier Bay / Tatshenshinshini-Alsek que se partagent le Canada et les États-Unis d’Amérique. Glacier Bay est la patrie ancestrale des Huna Tlingit.