https://horizon-magazine.eu/article/hydroacoustic-3d-snapshots-fishhabitats-could-help-stem-overfishing.html

Des yeux et des oreilles robotisés sous la surface de l’eau pourraient aider les chercheurs à déterminer la quantité de poissons dans nos océans – et la quantité que nous pouvons manger. Les chercheurs espèrent que les filets de pêche balayés par des sonars haute résolution, des caméras sous-marines et des véhicules aquatiques sans pilote pourront contribuer à dresser l’une des évaluations les plus précises des stocks de poissons actuels à ce jour – un défi majeur pour prévenir l’exploitation de nos écosystèmes marins.