https://www.atlanticcouncil.org/blogs/energysource/onboard-the-fso-safer-a-preview

Depuis plus d’un an, I.R. Consilium, une société familiale de conseil en matière de sécurité maritime et de sécurité des ressources, suit la situation potentiellement désastreuse du SAFER, un pétrolier transformé en installation flottante de stockage et de déchargement (FSO) au large des côtes du Yémen, et nous avons travaillé à motiver les actions sur cette question avant qu’elle ne soit réglée par une catastrophe. Notre analyse la plus récente décrivait en détail les effets environnementaux, humanitaires et économiques possibles d’un déversement majeur causé par le navire qui se détériore rapidement et qui risque d’exploser, qui est devenu une monnaie d’échange dans le conflit au Yémen. La contamination des usines côtières de dessalement par le pétrole déversé, privant des millions de personnes d’eau potable propre, n’est que l’une des conséquences qui pourraient se produire si des mesures décisives ne sont pas prises. La semaine dernière, l’ONU a annoncé qu’une impasse majeure semble avoir été surmontée, en ce sens que les Houthis, qui ont le contrôle effectif du Safer, ont accepté de permettre à une équipe des Nations Unies (ONU) de monter à bord du navire, d’effectuer une inspection et, probablement, de formuler des recommandations sur la meilleure façon de remettre le SAFER en sécurité fonctionnelle ou d’assurer autrement l’approvisionnement de ses réservoirs en pétrole, qui sont plus d’un million de barils. (…)