http://www.fao.org/fao-stories/article/fr/c/1252240/

Les algues marines sont un produit précieux pour les 25 000 agriculteurs de Zanzibar qui en dépendent, et dont 80 pour cent sont des femmes. Mais la hausse de température des eaux est une vraie menace pour la production d’algues marines. La récolte de ces algues marines, que ces femmes exploitantes effectuent et qui est destinée essentiellement à l’exportation, n’est plus fructueuse. La seule solution est de s’aventurer dans les eaux plus froides et beaucoup plus profondes, mais les algues marines qui s’y trouvent ont parfois été détériorées par des courants plus forts. Dans ce contexte difficile, la FAO a imaginé une alternative en introduisant un nouveau moyen d’existence et en formant des femmes, déjà qualifiées pour travailler dans l’océan, à l’élevage d’holothuries.