https://www.businessdailyafrica.com/datahub/Kenya-yet-to-mine-its-Sh440-billion-coastal-ecosystem-/3815418-4597172-w0rikcz/index.html

Alors que le monde marque la Journée de l’Océan le 8 juin, le Kenya est à nouveau à l’honneur sur la façon de diversifier ses ressources en donnant la priorité à l’économie bleue pour une croissance forte et durable. En effet, selon une note d’information du PNUD, la part des réserves de l’océan Indien dans le pays est supérieure à 440 milliards de shillings. En tant qu’hôte du Sommet de l’économie bleue en novembre, soutenu par les dirigeants du Commonwealth, le Kenya se concentre uniquement sur la pêche pour les marchés domestiques et d’exportation, en ignorant d’autres comme la récolte de ressources vivantes comme les fruits de mer et la biotechnologie marine ressources vivantes (exploitation minière des fonds marins), et la génération de ressources inexploitées, y compris l’énergie et l’eau douce. (…)