source NSRI

A 9h23, vendredi 10 mai, l’équipage de service de NSRI Richards Bay a été mis en alerte suite à un appel de détresse d’un catamaran, avec 5 membres d’équipage, 3 hommes et 2 femmes, naviguant de Richards Bay à Madagascar, à 150 miles nautiques de Richards Bay, signalant qu’il prenait de l’eau de causes inconnues.
Ils ont confirmé qu’ils avaient fait demi-tour en direction de Richards Bay, qu’ils étaient sous l’action d’un moteur et que les pompes à eau était en fonction contre une entrée d’eau, mais qu’ils ne pouvaient pas identifier la cause de la prise d’eau. Craignant que des conditions de mer difficiles puissent causer un changement soudain pour l’équipage de service de Richards Bay qui était prêt à mettre à l’eau le canot de sauvetage SPIRIT OF RICHARDS BAY, NSRI de Sainte-Lucie a été mis en alerte et les nageurs de sauvetage en hélicoptère de NSRI de Durban ont été mis en alerte et le MRCC (Maritime Rescue Coordination Centre) a confirmé la disponibilité, si nécessaire, d’un hélicoptère Oryx du 15e escadron SA Air Force de Durban. (…)
A 01h26, samedi 11 mai, il a été confirmé que le Catamaran continuait sans aucun changement et à l’aube du samedi matin, l’équipage a identifié un trou dans la coque et des réparations étaient en cours et bien que toujours en train de prendre de l’eau, il l’entretenait et avait réduit sa prise d’eau. (…) Des réparations temporaires ont continué d’être effectuées en mer pour réduire la prise d’eau, et le NSRI est resté en alerte et en contact avec l’équipage du navire accidenté, même s’il était à l’aise qu’il ne courait aucun danger ou menace imminent. (…)