https://alkhabaralyemeni.net/2022/07/25/179850/

“Le port d’Aden continue d’être confronté à de multiples sources de pollution par le pétrole, en commençant le 5 juillet par une marée noire de 14 kilomètres d’épaisseur visible, provenant probablement d’un seul navire”, a déclaré Wim Zwegenenberg, chef du projet de désarmement humanitaire de l’European Space Photography, sur son compte Twitter. Il a ajouté : “Les marées noires observées le 21 juillet 2022, qui ont entraîné une dégradation et une pollution des milieux marins et côtiers, sont toujours en cours.” Le responsable européen a publié d’autres photos sur son compte, montrant d’autres déversements vus depuis différents navires, entre le 5 et le 21 juillet.