https://lejournaldemayotte.yt/un-navire-empeche-daccoster-a-longoni-sur-fond-de-guerre-du-port/

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le JULIE DELMAS est au large de Longoni, empêché d’accoster par les autorités portuaires. Le porte-container de 196 m opéré par la compagnie CMA-CGM, la principale à desservir Mayotte, subit les conséquences du retrait de l’agrément de Manu-Port par le Conseil Général.
Comme l’indiquait le JDM la semaine dernière, le Président du conseil départemental, titulaire de la gestion du port de Longoni a décidé de retirer l’habilitation de la manutention à la Manu-Port. Cette entreprise est une filiale du groupe Mayotte Channel Gateway (MCG), dirigé par Ida Nel et titulaire de la délégation de service public du port par le département.
Un nouveau courrier du président de la collectivité, Soibahadine Ibrahim Ramadani, daté du 23 juillet 2018, confirme l’interdiction de Manu-Port d’ « exercer l’activité de manutention sur le Port de Mayotte. »
Ajoutant que « pour des raisons de sécurité, les personnels de ladite société ne sont plus habilités à conduire les engins de manutention, faute de production des attestations de formation ».
Cette situation a fait réagir les salariés de Manu-Port qui « souhaite simplement travailler » craignant un possible chômage technique si la situation perdure. Une trentaine de salariés s’est rendue ce mercredi matin au Conseil Général pour demander audience au Président du conseil départemental. Après quelques heures d’attente, une délégation a été reçue par les membres du cabinet Soibahadine Ibrahim Ramadani et Issa Abdou, premier vice-président de la collectivité. (…)