https://africaoilandpower.com/2019/03/18/great-south-africa-found-gas-now-what/

Alors que les décideurs politiques sud-africains s’efforcent de diversifier le mix énergétique du pays, Total Exploration and Production Afrique australe a récemment annoncé une importante découverte de gaz offshore. Le puits Brulpadda, au large de la baie Mossel, est l’un des nombreux prospects d’exploration très attendus en Afrique du Sud. Les premiers rapports du champ indiquent qu’il détient entre 500 millions et plus d’un milliard de barils d’équivalent pétrole. En comparaison, la découverte du Mozambique voisin en 2012 détenait plus de 350 milliards de barils équivalent pétrole. Ceux qui connaissent bien l’histoire du secteur de l’énergie en Afrique, et même ceux qui ne le connaissent pas, se réjouissent avec une légère inquiétude de ce qui s’est passé dans de nombreux autres pays riches en ressources sur le continent. Si la découverte de Total ne suffit pas à elle seule à éclipser la pléthore d’autres ressources de l’Afrique du Sud, notamment le charbon, le pays se trouve à un moment de faiblesse de la politique énergétique et, surtout, de la sécurité énergétique. Le Plan intégré des ressources de l’Afrique du Sud, qui couvre la période 2010-2030, n’a été revu qu’une seule fois depuis sa publication en 2011. Le projet d’IRP 2018, qui n’a pas encore été approuvé, prévoit la mise en place d’une capacité supplémentaire de 8 100 MW de gaz pour produire de l’électricité d’ici 2030, mais il demeure ce qu’il est : un projet.