[:fr]

https://www.hellenicshippingnews.com/chinese-car-shipments-touted-as-growth-avenue-for-djibouti-port/

Un port de Djibouti appartenant en partie à China Merchants Port prévoit de gérer les expéditions de véhicules en provenance de Chine et d’Europe alors qu’il poursuit d’autres voies de croissance après avoir atteint ses objectifs durant sa première année de fonctionnement. La croissance rapide de nouveaux secteurs d’activité souligne pourquoi les entreprises chinoises s’empressent de s’implanter dans ce petit pays d’Afrique du Nord-Est, point de passage pour environ un tiers du trafic maritime mondial. Les entreprises de la deuxième plus grande économie du monde sont impliquées dans tout, des chemins de fer aux banques, dans le cadre de l’Initiative routière et de ceinture de la Chine, qui utilise souvent la dette pour financer l’infrastructure et d’autres projets. Le port polyvalent de Doraleh prévoit également d’étendre son offre de produits provenant principalement d’importateurs en vrac, y compris les engrais et le blé, avec des cargaisons destinées à l’Éthiopie voisine pour desservir les entreprises opérant dans le nouveau Parc industriel international de Djibouti, un vaste centre de fabrication, a déclaré le directeur commercial du DMP, Habon Abdourahman Cher. Elle cherchera à importer des matières premières, puis à gérer les exportations en provenance de l’intérieur, a-t-elle dit. Le port a atteint 4,7 millions de tonnes de port en lourd, une mesure du poids qu’un navire peut transporter, au cours de sa première année, pour atteindre son objectif de 4 à 5 millions de tonnes, a déclaré le directeur général Wahib Daher Aden.
Le terminal charbonnier de Richards Bay, en Afrique du Sud, le plus grand expéditeur de combustible noir du continent, a une capacité nominale d’environ 91 millions de tonnes par an.”Nous pensons que la deuxième année d’activité sera plus fructueuse que l’année dernière, a-t-il dit. (…)

[:en]

https://www.hellenicshippingnews.com/chinese-car-shipments-touted-as-growth-avenue-for-djibouti-port/

A Djibouti port part-owned by China Merchants Port plans to handle vehicle shipments from China and Europe as it chases other avenues of growth after meeting targets during its first year of operations. The rapid growth of new business lines underlines why Chinese companies are scurrying to get a foot-in-the-door in the tiny northeast African nation, a passing point for about a third of the world’s shipping traffic. Businesses from the world’s second-biggest economy are involved in everything from rail to banking as part of China’s Belt and Road Initiative, which often uses debt to fund infrastructure and other projects. The Doraleh Multi-Purpose Port also plans to extend its offering from mainly bulk importers, including fertilizer and wheat, with cargo destined for neighbouring Ethiopia to serve companies operating in the new Djibouti International Industrial Parks Operation, a sprawling manufacturing hub, said DMP’s commercial director, Habon Abdourahman Cher. It will seek to import raw materials and then handle exports from the interior, she said. The port achieved 4.7 million deadweight tonnage, a measure of how much weight a ship can carry, in its first year, meeting its target for between 4 to 5 million tons, Director-General Wahib Daher Aden said. Richards Bay Coal Terminal in South Africa, the continent’s biggest shipper of the black fuel, has a design capacity of about 91 million tons a year.
“We think the second year of operations will achieve more than last year,” he said. (…)

[:]