https://thefishsite.com/articles/india-to-fund-an-aquaculture-boom

Le ministre indien des Finances, Nirmala Sitharaman, a annoncé des plans pour stimuler le secteur aquacole en plein essor du pays en fournissant un soutien approprié en matière de politique, de commercialisation et d’infrastructure.
L’un des piliers clés du plan, annoncé le 5 juillet dernier, est l’accès au crédit pour les pisciculteurs, le gouvernement Modi montrant ainsi son engagement en faveur de la Révolution bleue. Selon Moneycontrol News, le gouvernement indien a créé l’année dernière un Fonds spécial de développement des infrastructures de pêche et d’aquaculture (FIDF) d’un montant de 7 522 millions de roupies et s’est fixé comme objectif de porter la production nationale de fruits de mer à 15 millions de tonnes en 2020 et 20 millions de tonnes en 2022-23.
Le fonds servira à attirer des investissements privés dans la création et la gestion d’installations de pêche et d’aquaculture, ainsi que dans l’acquisition de technologies de pointe. Le FIDF fournit des financements concessionnels aux gouvernements des États, aux coopératives, aux particuliers et aux entrepreneurs pour la prise en charge des projets identifiés. Dans le cadre de ce régime, les prêts seront accordés sur une période de cinq ans, de 2018-19 à 2022-23, avec des remboursements exigibles après 12 ans.