https://www.theeastafrican.co.ke/business/KPA-shakes-up-services-to-attract-more-income/2560-5231668-jo10xq/index.html

L‘autorité portuaire du Kenya a lancé un plan d’action soulignant les mesures qu’elle cherche à mettre en œuvre pour stimuler, au cours des trois prochaines années, ses activités de transbordement avec les pays d’Afrique orientale et centrale, qui stagnent depuis plus d’une décennie. Son schéma directeur 2018-2047 vise plus d’activité avec les ports de Dar Salaam et de Djibouti, via le prochain port de Lamu qui, une fois achevé, pourra accueillir de grands navires marchands grâce à ses larges quais. Selon le secrétaire du Cabinet chargé des transports, James Macharia, trois postes d’amarrage de l’objectif 32 devraient être achevés d’ici octobre et le premier navire-mère avec près de 10 000 équivalents vingt pieds (teus) devrait accoster avant décembre.
Marché du transbordement
Le port de Lamu, construit dans le cadre du projet de corridor de transport régional Lamu Port-Sud Soudan-Ethiopie, devrait être opérationnel en novembre. “Nous prévoyons de commencer à être compétitifs sur le marché du transbordement puisque le premier super navire post-Panamax devrait accoster au port de Lamu avant la fin de cette année,” a déclaré M. Macharia.