https://www.dabangasudan.org/en/all-news/article/sudan-general-strike-swells-on-second-day

Le deuxième jour de la grève de masse appelée les 28 et 29 mai par l’Alliance pour la liberté et le changement (AFC), s’est étendu mercredi à de nouveaux secteurs vitaux à Khartoum et dans les États.
Des témoins ont déclaré que le port terrestre de Khartoum était complètement vide de passagers en raison de la grève à 100 % de tous les chauffeurs d’autocars.
Le personnel du service météorologique et un certain nombre de transporteurs ont continué de faire la grève tandis que les vols intérieurs ont continué d’être annulés à l’aéroport de Khartoum.
Omdurman National Bank a rejoint la liste des banques en grève alors que les autres ministères, les institutions gouvernementales, l’électricité et les entreprises du secteur privé continuent de faire grève.
Ports de la mer Rouge
Dans l’État de la mer Rouge, le travail dans les ports a été complètement paralysé pour la deuxième journée consécutive, mercredi, par un engagement en faveur de la grève annoncée par l’Alliance pour la liberté et le changement.
Un travailleur portuaire a déclaré à Radio Dabanga que le président du comité militaire du conseil a essayé d’empêcher la grève, mais que les travailleurs portuaires ont refusé et souligné leur engagement en faveur de la grève déclarée et ont exigé l’expulsion de la compagnie philippine, la poursuite des autorités corrompues et la poursuite de la grève dans diverses installations gouvernementales et privées comme les hôpitaux, banques, universités et établissements du secteur privé. (…)