https://www.nrc.no/shorthand/stories/yemen—how-fishing-communities-are-fighting-back/index.html

La mer est notre gagne-pain. Sans la mer, nous ne pouvons pas vivre “, dit Suleiman, un pêcheur de 45 ans de Hodeidah.
Les communautés côtières du Yémen ont beaucoup souffert du conflit sanglant en cours. Des bateaux de pêche, des ports et des sites de transformation ont été détruits ou endommagés, et de nombreux pêcheurs ont perdu la vie. Pour Suleiman, les risques sont devenus trop grands et il a été contraint de fuir avec sa femme et ses sept enfants. Aujourd’hui, le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) aide à relancer l’industrie de la pêche dans le sud du Yémen, en reconstruisant des installations essentielles pour que des pêcheurs comme Suleiman puissent continuer à faire vivre leur famille. “Je connais beaucoup de pêcheurs qui ont été tués en mer et au marché aux poissons. Ils étaient sans péché et n’avaient aucun lien avec la politique ou l’Etat.” (…)