http://www.lankaweb.com/news/items/2017/09/27/illegality-of-rohingya-asylum-seekers-smuggled-to-sri-lanka-unhcr-can-hire-an-island-in-maldives-and-keep-them/

(…) Toute personne entrant dans un pays doit avoir une identité valide, un passeport valide et des approbations de visa valides. Sri Lanka ne fait pas partie de 1951. Convention ou le Protocole de 1967. Par conséquent, Sri Lanka n’est pas lié ou ne peut être contraint d’accepter un réfugié ou un demandeur d’asile. Le danger dans la présente Convention est que pendant un certain temps, les signataires sont tenus de donner la citoyenneté à ces réfugiés. La contrebande d’êtres humains / le transport de personnes illégales est une entreprise mondiale et un crime transnational. Lorsque Sri Lanka est attaché à l’argent, déjà avec ses propres PDI pour se réinstaller, nous ne sommes pas en mesure d’accepter et de chercher des réfugiés / demandeurs d’asile. Compte tenu de l’implication émotionnelle, cette prochaine question de savoir pourquoi les 57 membres de l’Organisation islamique déclarent qui sont des pays majoritaires musulmans n’acceptent pas ces musulmans Rohingya à bras ouverts? La marine de Sri Lanka a intercepté un bateau transportant 30 réfugiés Rohingya, qui vivaient en Inde et deux trafiquants soupçonnés d’avoir essayé d’entrer illégalement dans le pays. Le porte-parole de la police, Priyantha Jayakody, a déclaré que la marine et le garde-côtes de la nation de l’île ont arrêté le bateau et son fret humain, qui comprenait 16 enfants, au large des rivages du Sri Lanka dimanche. Il a ajouté les 30 Rohingyas qui vivaient en Inde pendant cinq ans et les deux trafiquants présumés ont comparu devant le magistrat lundi et ont été renvoyés jusqu’à mardi. Selon un responsable local des droits de l’homme, la destination finale prévue des réfugiés aurait été l’Australie.