[:fr]

https://www.hellenicshippingnews.com/oil-firms-shop-for-separate-war-risk-cover-as-premium-on-cargo-transiting-strait-of-hormuz-spikes-up/

Les compagnies pétrolières recherchent une couverture du risque de guerre distincte, car la prime sur les cargaisons transitant par le détroit d’Ormuz monte en flèche
Les entités indiennes qui importent du pétrole brut, des produits pétroliers, des produits chimiques et des engrais du golfe Arabo-Persique sous tension paient des primes d’assurance marchandises “phénoménalement plus élevées” pour couvrir la guerre et les grèves, après que les assureurs maritimes mondiaux ont imposé des primes supplémentaires pour assurer les marchandises transitant par le détroit d’Ormuz – la voie maritime la plus empruntée au monde pour le pétrole – suite aux mesures sévères prises par les Etats-Unis à l’égard de l’Iran concernant son programme nucléaire.
Généralement, les clauses d’assurance des marchandises excluent la guerre et les grèves, mais en y annexant la guerre et la clause de grève, elles sont rétablies. Avant que les tensions ne s’accumulent dans la région, la couverture complète du fret était disponible à environ 0,0006 % de la valeur du fret, la concurrence entre les assureurs mondiaux pour s’accaparer ” plus de parts de marché et de volumes ” ayant entraîné une baisse substantielle des coûts des primes. (…)

[:en]

https://www.hellenicshippingnews.com/oil-firms-shop-for-separate-war-risk-cover-as-premium-on-cargo-transiting-strait-of-hormuz-spikes-up/

Indian entities importing crude oil, petroleum products, chemicals and fertilisers from the tension-ridden Arabian Gulf are paying “phenomenally higher” cargo insurance premium to cover war and strikes, after global marine underwriters imposed extra premium to insure cargo transiting through the Strait of Hormuz — the world’s busiest oil shipping lane — in the wake of tough measures taken by the US on Iran over its nuclear programme.
Typically, cargo insurance clauses exclude war and strikes, but by attaching the war and the strikes clause, they get restored. Before tensions built up in the region, full-fledged cargo cover was available at about 0.0006 per cent of the cargo value, as competition among global underwriters to grab “more market shares and volumes” drove down premium costs substantially. (…)
 

[:]