https://swarajyamag.com/insta/india-gets-into-seemasana-begins-smart-fencing-of-borders-along-pakistan-and-bangladesh-on-war-footing

Dans le cadre de 2 projets pilotes, le gouvernement de l’Union a maintenant installé le système global de gestion intégrée des frontières (CIBMS) le long de 71 km de la frontière internationale de l’Inde, dont 10 km le long de la frontière indo-pakistanaise et 61 km le long de la frontière indo-branglash.
Le projet CIBMS devrait améliorer considérablement la capacité de la Force de sécurité des frontières (BSF) à détecter et à contrôler les crimes transfrontaliers comme l’infiltration illégale, la contrebande de marchandises, la traite des personnes et le terrorisme transfrontalier, entre autres.
Le CIBMS implique le déploiement d’une gamme de technologies de surveillance de pointe telles que des caméras thermiques, des alarmes d’intrusion infrarouge et laser, des aérostats pour la surveillance aérienne, des capteurs au sol sans surveillance qui peuvent aider à détecter les intrusions et alerter les forces en temps réel.
Le gouvernement va maintenant passer à l’étape II et à l’étape III, qui couvrent environ 1 955 km de la frontière, qui ne peut être physiquement clôturée.
Le ministre de l’Intérieur de l’Union Rajnath Singh a également inauguré mardi (5 mars 2019) la BOLD-QIT (Border Electronically Dominated QRT Interception Technique) sous CIBMS le long de la frontière Indo-Bangladesh dans le district de Dhubri (Assam). M. Singh a fait remarquer qu’au fil du temps, toutes les frontières internationales de l’Inde seront dotées de clôtures sécuritaires

Commentaire : le renforcement de la frontière indo-pakistanaise terrestre pourrait amener à une augmentation prochaine du trafic illégal par voie maritime entre ces deux pays.