https://www.atlanticcouncil.org/blogs/iransource/something-fishy-is-going-on-between-iran-and-china

Deux des proches alliés de Beijing, l’Iran et le Pakistan, ont été de plus en plus touchés par l’appétit croissant de la Chine pour le poisson, tant pour la consommation intérieure que pour l’approvisionnement de son industrie du poisson transformé. Une réglementation plus stricte au Pakistan et une lutte politique interne en Iran pourraient rendre plus difficile pour la Chine l’expansion de son industrie de la pêche dans ses eaux. Les frictions entre les factions politiques iraniennes, principalement le Corps des gardiens de la révolution islamique (GRI) et le gouvernement du président Hassan Rouhani, sont à la hausse en raison de la présence croissante des navires de pêche chinois dans les eaux iraniennes. L’insatisfaction croissante des pêcheurs locaux à l’égard de la pêche industrielle chinoise contribue au conflit. Au Pakistan, de nouvelles politiques et de nouveaux règlements pourraient avoir une incidence sur les exportations de produits de la mer vers la Chine. Cependant, les deux pays ont plus que jamais besoin de la Chine pour les aider à résister à la pression américaine, de sorte qu’il n’est pas clair si l’un ou l’autre sera prêt à s’opposer à Beijing sur les droits de pêche. (…)