https://nairobinews.nation.co.ke/hustle/6000-cars-stuck-at-port-as-logbooks-shortage-bites

On estime à 6 000 le nombre de voitures d’occasion bloquées au port de Mombasa après l’émission par le fisc d’une nouvelle directive exigeant qu’aucun véhicule importé ne soit remis en circulation avant son immatriculation complète et la délivrance d’un carnet de route.
Cette nouvelle règle s’inscrit dans le cadre d’une lutte permanente contre l’évasion fiscale.
Auparavant, les importateurs de véhicules n’étaient tenus d’avoir que des autocollants électroniques et des plaques minéralogiques émis par la National Transport and Safety Authority (NTSA) pour faire dédouaner leurs véhicules du port. Les retards dans la production des journaux de bord à la suite de la directive de la Kenya Revenue Authority (KRA) ont fait subir aux importateurs de voitures des pertes se chiffrant en millions de shillings qui pourraient se traduire par des prix plus élevés pour les clients.