https://www.hellenicshippingnews.com/new-maritime-regulations-will-protect-seafarers-from-exploitation/

Les parties prenantes ont salué la décision du gouvernement national d’établir une norme salariale et un conseil de réglementation, arguant qu’elle protégerait les marins kenyans de l’exploitation par les compagnies internationales. Un consultant maritime basé à Mombasa, Andrew Mwangura, s’est félicité de la formation du Conseil par le Département d’Etat pour les affaires maritimes et maritimes, notant qu’il protégera les Kenyans des employeurs étrangers sans scrupules.
La formation d’un organisme de réglementation dans l’industrie du transport maritime est attendue depuis longtemps, car les gens de mer locaux ont souffert entre les mains des employeurs locaux et étrangers “, a déclaré Mwangura. S’adressant à l’agence de presse kenyane à Mombasa vendredi, Mwangura a attribué les problèmes auxquels sont confrontés les gens de mer au retard du gouvernement dans l’application des règles et règlements de la Convention du travail maritime (2006). Il a déclaré que pour que le Conseil puisse atteindre les objectifs visés, il doit faire participer des acteurs clés possédant les qualifications et l’expérience maritime requises. Nous soutenons les efforts du gouvernement pour protéger les gens de mer de l’exploitation par les employeurs locaux et internationaux “, a déclaré le consultant. Mwangura soutient que le Kenya et de nombreux autres pays africains, bien qu’ils disposent d’immenses ressources océaniques, n’ont pas pleinement profité du secteur maritime qui représente plusieurs milliards de dollars. (…)