https://www.omanobserver.om/300pc-jump-in-landed-price-of-sardines-oman-fisheries/

La forte augmentation des prix au débarquement des espèces de poissons saisonniers, notamment la sardine et la seiche, est l’un des facteurs qui ont contribué aux lourdes pertes subies par Oman Fisheries Company SAOG, le plus grand groupe de pêche intégrée du Sultanat, au cours du premier semestre de cette année.
L’entreprise en partie détenue par l’État, qui est également cotée au Muscat Securities Market (MSM), a attribué la forte hausse du coût d’acquisition de ces espèces saisonnières à une répression contre les “pêcheurs étrangers” opérant dans les eaux du Sultanat.L’action soudaine et vigoureuse imposée par le gouvernement aux pêcheurs étrangers au cours des deux derniers mois a paralysé les collections dans tous les centres de débarquement potentiels d’Oman, affectant fortement nos objectifs d’approvisionnement en espèces saisonnières, à savoir les sardines et les seiches”, a déclaré le Président de Oman Fisheries, dans le rapport du directeur du groupe, non vérifié, des résultats financiers consolidés pour les six premiers mois du présent exercice. Suite à la répression des pêcheurs non autorisés, les volumes débarqués de sardines et de seiches étaient “clairsemés”, ce qui a entraîné une forte augmentation des prix d’achat, a déclaré le président. Le prix au débarquement des sardines, par exemple, a grimpé jusqu’à 240 baisas par kilo, contre le prix régulier de 80 baisas, soit une augmentation de 300 pour cent. (…)