https://www.nation.co.ke/counties/lamu/Ban-fish-from-Tanzania-and-Somalia–Uhuru-told/3444912-4836232-bhaujsz/index.html

Les pêcheurs du comté de Lamu veulent que le président Uhuru Kenyatta interdise la vente de poisson au Kenya par leurs homologues de Somalie et de Tanzanie.
L’appel est lancé par 6 000 pêcheurs de Kiunga et d’Ishakani, à la frontière entre Lamu et la Somalie. D’autres sont originaires de Mkokoni, Kiwayu, Ndau, Faza, Kizingitini et Pate – tous à Lamu Est – ainsi que de Kipungani, Shella, Matondoni et Lamu Vieille Ville à Lamu Ouest.
Les pêcheurs ont dit qu’il est temps que le gouvernement prenne la mesure audacieuse d’interdire à leurs homologues des deux pays, car ils ont envahi le marché local.
Ils ont dit que le sauvetage est nécessaire alors que le secteur est en déclin.
Dirigés par le président de l’association des pêcheurs de l’Est de Lamu, Mohamed Ali, ils ont noté que l’invasion les a laissés sans marché.
“Il est nécessaire de prendre des mesures pour empêcher les pêcheurs somaliens et tanzaniens de vendre leur poisson sur notre marché”, a déclaré M. Ali.
“Nous avons dû vendre nos produits de la pêche à très bas prix parce qu’ils sont toujours en concurrence avec nous. Le président a récemment interdit l’importation de poisson en provenance de Chine. Qu’il pense aussi à introduire des règles qui interdiront aux pêcheurs étrangers d’envahir et d’essaimer les marchés kenyans afin de sauver notre secteur de la pêche en déclin.” (…)