[:fr]

http://www.mediamaxnetwork.co.ke/people-daily/444804/kenya-needs-strategy-to-harness-blue-economy/

(…) « De l’Océan Indien au lac Victoria, le Kenya a une vaste économie bleue potentielle. Le principal problème est que nous avons grandement pollué nos eaux et que nous manquons d’idées pour exploiter cette ressource durable ».
Définie vaguement, l’économie bleue est l’utilisation des ressources océaniques pour une croissance économique soutenue et des moyens de subsistance améliorés. Il comprend principalement la pêche, le tourisme, le transport maritime et les énergies renouvelables. Selon la Banque mondiale, la pêche représente environ 0,5% du produit intérieur brut (PIB) du Kenya. Il offre des emplois à plus de 2 millions de Kenyans grâce à la pêche, la construction de bateaux, la réparation d’équipements, le traitement du poisson et d’autres activités auxiliaires. (…) Le Kenya a donné la priorité à l’économie bleue en réalisant Vision 2030, qui résonne avec l’Agenda 2063 de l’Union africaine, Aspiration 1, sur l’économie bleue / océanique pour accélérer la croissance économique. La nécessité de développer l’économie bleue est également compatible avec « Objectif de développement 14, axé sur la conservation et l’utilisation durable des océans, des mers et des ressources marines pour le développement durable. (…)

[:en]

http://www.mediamaxnetwork.co.ke/people-daily/444804/kenya-needs-strategy-to-harness-blue-economy/

(…)From the Indian Ocean to Lake Victoria, Kenya has a vast potential blue economy. The main problem is that we have greatly polluted our waters and also run out of ideas of harnessing this sustainable resource. Loosely defined, the blue economy is the use of ocean resources for sustained economic growth and improved livelihoods. It comprises mainly fisheries, tourism, maritime transport and renewable energy. According to the World Bank, Fisheries account for about 0.5 per cent of Kenya’s Gross Domestic Product (GDP). It offers employment for over two million Kenyans through fishing, boat building, equipment repair, fish processing, and other ancillary activities. (…) Kenya has prioritised the blue economy in achieving Vision 2030, which resonates with the African Union’s Agenda 2063, Aspiration 1, on blue/ocean economy for accelerated economic growth. The need to develop the blue economy is also consistent with achievement of the United Nations Sustainable Development Goal 14, which focuses on the conservation and sustainable use of the oceans, seas and marine resources for sustainable development. (…)

[:]