http://allafrica.com/stories/201805030275.html

Plus de 20 000 travailleurs du fret ont mené une grève générale dans tous les ports de Port-Soudan, pendant 9 heures mardi, pour protester contre le gouvernement de l’État qui a créé des sociétés de holding pour remplacer l’association des travailleurs du fret et du déchargement. Un certain nombre de travailleurs du fret ont déclaré à Radio Dabanga que la grève avait entraîné une paralysie totale dans les ports de Port-Soudan et avait interrompu le mouvement de débarquement et d’expédition des marchandises. Ils ont déclaré que les forces de sécurité et la police avaient assiégé le Nord et le Sud du port et que l’appareil de sécurité avait arrêté le chef du syndicat des travailleurs de la cargaison, Tahir Omar, avant de le relâcher quelques heures plus tard. Les travailleurs ont estimé que la création de holdings devait être gérée par des personnes influentes plutôt que par l’association de travailleurs qui déchargeaient et déchargeaient leurs employés. Ils disent que le système actuel a assuré la stabilité du travail dans le port pendant des décennies avec un système acceptable pour tous les travailleurs. Ils ont dit que le gouvernement a commencé à établir des sociétés de portefeuille en nommant des agents administratifs pour commencer la mise en œuvre du projet des entreprises qui a conduit à des protestations généralisées parmi les travailleurs. Les travailleurs ont conditionné la reprise du travail dans les ports à la suspension des procédures d’établissement des holdings. (…)