http://allafrica.com/stories/201707060320.html

Maputo – Des individus inconnus ont saboté les bouées qui marquent le canal d’accès au port de Quelimane, dans la province centrale mozambicaine de Zambèze. (…). Les saboteurs volent les bouées pour leurs batteries, lampes et panneaux solaires, laissant juste la structure de support flotter dans l’eau. La situation est devenue dangereuse, car le Institut National d’Hydrographie et de la Navigation (INAHINA) a manqué de pièces de rechange et ne peut plus remplacer les batteries ou les lampes volées. Le manque de bouées fonctionnelles peut avoir de graves conséquences pour le port, car si la bouée n’est pas allumée, aucun navire ne peut entrer dans le port la nuit. (…)

Commentaires CRFIM : Les navires qui entrent dans le port de Quelimane, Mozambique sont appelés à redoubler leurs vigilances à l’entrée du port à cause de l’insuffisance de la luminosité.