(Photos archives)

Dans le cadre de la mise en place et l’opérationnalisation du Centre Régional de Fusion d’Informations Maritimes (CRFIM)hébergé par Madagascar et en collaboration avec l’Information Fusion Center (Centre de Fusion d’Information/IFC) de Singapour, le CRFIM participe pour la première fois à l’exercice multinationale « Maritime Information Sharing Exercise (MARISX) 2017 »ou « Exercice d’Echange d’Information Maritime 2017 » du 15 au 18 mai 2017. L’exercice MARISX, organisé annuellement par l’IFC Singapour, est un exercice relatif à la sûreté maritime qui met en exergue des scenarios de diverses menaces maritimes (Piraterie maritime, pêche illégale, etc…) et dans quelles mesures les échanges d’informations entre les différents partenaires de la sûreté maritime peuvent aider dans la lutte contre la criminalité maritime et à la prise en charge des évènements en mer. Aussi, MARISX se focalise sur les procédures et les bonnes pratiques en matière d’échange d’informations maritimes.

   L’organisation centrale de l’exercice MARISX se passe au « Centre d’opérations et d’entraînement multinational » ou « Multinational Operations and Exercise Centre (MOEC) » localisé dans le Centre de Contrôle et de Commandementde Changi, Base Navale de Changi, Singapour. Pour l’année 2017, du 15 mai au 18 mai, soixante-dix participants issus des Marines Nationales et de l’industrie maritime de plusieurs pays du monde participent sur site à Singapour tandis que trente Centres d’Opérations et d’Informations Maritimes de 27 pays, dont le CRFIM à Madagascar, prennent part à distance à MARISX. D’une manière générale, l’exercice concerne uneéchange d’information dans le domaine de la sûreté maritime entre  l’IFC Singapour et les différents centres partenaires repartis dans le monde.

  Les objectifs de l’exercice consistent à assurer le réseautage entre les personnes et les organisations impliquées dans la sécurité et la sureté maritime, au renforcement capacitaire au profit des personnes et des centres les moins aguerris, de renforcer le lien et la communication entre les différents centres opérationnels, interagir avec l’IFC de Singapour et les Officiers de Liaison Internationaux dans le cadre du partage d’information, renforcer les méthodes d’optimisation de partage d’information en cas d’évènements majeurs comme le cas par exemple de lacyber-attaque massive qui a bloquée des dizaines de milliers d’ordinateurs dans au moins quatre vingt dix neuf pays le vendredi 12 mai 2017.
   A noter que le CRFIM participe au MARISK 17 en tant que centre opérationnel. De ce fait, le Centre a proposé quatre scenarios liés à un fait réel concernant les activités de quatre navires bien définis. Les informations concernant les activités de ces derniers ont été traitées et partagés entre les centres opérationnels afin qu’il y aura un retour d’information. L’objectif de cette procédure est de pouvoir établir une image maritime reconnue ou IMRet, en particulier, de suivre et de connaitre les navires concernés. A cela s’ajoute le renforcement et l’amélioration de l’interaction avec les centres d’opération régionaux et internationaux.
   Par sa participation à MARISX 2017, le CRFIM prend pour objectifs de tester sa capacité opérationnelle à échanger des informations maritimes avec les centres opérationnels dans le monde, de renforcer la collaboration avec l’IFC Singapour ainsi que les autres centres opérationnels d’autres pays et d’avoir une visibilité au niveau international.