https://ippmedia.com/en/news/govt-close-gettingbrid-illegal-fishing-along-indian-ocean-shore

Toutefois, le vice-ministre de l’élevage et de la pêche, Abdallah Ulega, a déclaré que le gouvernement ne cèderait pas à la lutte, notant que tous les centres de surveillance seront dotés d’équipements modernes. Il a déclaré aux députés que la pêche à la dynamite sévissait le long des plages du pays, mais que la tendance s’était inversée à la suite de plusieurs opérations visant à arrêter des pêcheurs illégaux. Le ministère met en œuvre diverses stratégies, y compris l’établissement de centres de surveillance des grands lacs, des plages le long de la mer et des frontières par l’entremise de l’Équipe spéciale multiorganismes (ETM). L’opération Johari, lancée au début de l’année dernière dans le cadre d’une opération régionale de répression de la pêche internationale non réglementée et non représentée (ILIU) sur la rive occidentale de l’océan Indien, en est un autre exemple. Elle a été entreprise avec des agents des services de détection et de répression de la Deap Sea Fishing Authority, de la marine tanzanienne et de l’équipe spéciale multiorganisations (MATT). (…)