https://www.nation.co.ke/counties/mombasa/Fish-stocks-double-after-launch-Kenya-Coast-Guard-Services/1954178-5196010-x4qbc8/index.html

Le pays a doublé ses stocks de poissons depuis le lancement des gardes-côtes du Kenya il y a six mois, selon les rapports. Selon les registres de Liwatoni, dans le comté de Mombasa, le stock a augmenté de 155 000 tonnes après que le KCGS et les équipes internationales de sécurité ont empêché les navires de pêche illégale d’opérer dans les eaux kenyanes. Plus de 400 000 tonnes de poisson ont été débarquées au complexe de pêche de Liwatoni depuis la réouverture de l’installation et la mise à l’eau de KCSG en novembre. Au début de cette semaine, le président Uhuru Kenyatta a déclaré qu’un certain nombre de navires battant pavillon kenyan opèrent dans les eaux du pays. “J’ai lancé les garde-côtes pour sécuriser les eaux territoriales du Kenya et protéger le pays des menaces qui émanent de la mer. Je suis heureux de dire que même avant l’achèvement de la remise en état du complexe de pêche, une douzaine de navires kenyans utilisent l’installation “, a-t-il déclaré. M. Kenyatta a déclaré que le service a effectué des patrouilles quotidiennes dans les eaux kenyanes pour se prémunir contre la pêche illégale, non réglementée et non déclarée, assurer la sécurité des gens de mer et prévenir le trafic de drogue et la circulation illégale des personnes et des biens. (…)