https://www.theeastafrican.co.ke/business/For-lack-of-boats-illegal-fishing-keeps-flourishing/2560-5023258-kkd3crz/index.html

Les pays de la côte Est de l’Afrique manquent de navires pour patrouiller les eaux de l’océan Indien afin de faire respecter les règles maritimes. La côte Est de l’Afrique, de la Somalie au Mozambique, a obtenu une note de 45 sur 100 dans le classement de l’application des lois maritimes, tandis que les États insulaires de Madagascar, des Seychelles, des Comores et de Maurice en ont obtenu 50 collectivement. Le faible taux d’application de la loi est lié au manque de sensibilisation au domaine maritime, ce qui a une incidence directe sur la pêche illégale, non déclarée et non réglementée.
Le programme One Earth Future Secure Fisheries attribue cette situation au faible nombre de navires capables de patrouiller dans des zones économiques exclusives.
La pêche illégale “C’est troublant car MDA est essentielle pour combattre la pêche illégale, les conflits liés à la pêche, créer la sécurité maritime et développer l’économie bleue”, a déclaré Robert Mazurek, directeur principal du programme Secure Fisheries. (…)