https://www.thehindu.com/news/national/chinese-trawlers-in-southern-indian-ocean-worry-india/article29368989.ece

Selon des sources officielles, il y a eu une augmentation considérable du nombre de chalutiers de pêche chinois dans le sud de l’océan Indien, loin des côtes chinoises, ce qui a suscité des inquiétudes au sein du gouvernement et de l’appareil de sécurité. Cette question a fait l’objet de discussions lors des récentes réunions sur la sécurité côtière auxquelles ont participé le Directeur Général (DG), la marine marchande, la marine et d’autres parties prenantes. “Au cours des quatre dernières années, en moyenne, au moins 500 chalutiers chinois étaient présents dans la région et environ 32 250 incidents par an ont été enregistrés”, a déclaré une source de haut niveau de la défense. Les chalutiers ne se trouvaient toutefois pas dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) de l’Inde, mais au-delà, a ajouté la source. Cela comprend les chalutiers de Chine, de Hong Kong et de Taïwan. Si l’on ajoute à cela le fait qu’il y a eu 1 100 accidents près de la Somalie et 1 500 près de la côte d’Oman, le nombre d’accidents s’est encore accru. Les événements sont enregistrés par le système d’identification automatique (AIS) à bord des chalutiers et des navires, enregistrés lorsqu’ils sont activés. Ainsi, un chalutier peut être enregistré plusieurs fois en fonction de sa signature AIS. Les chalutiers chinois bénéficient d’un soutien institutionnel et disposent avec eux d’installations de transformation qui sont vendues dans le voisinage, la source a ajouté sur les modalités de l’opération. Si l’Inde dispose d’une bonne pêche dans les eaux intérieures, la capacité de pêche en mer est bien en deçà de sa capacité. Des recommandations ont été formulées quant à la nécessité de stimuler la pêche intérieure en eau profonde. (…)