http://seychellesnewsagency.com/articles/11341/Seychelles court envois comorien national national back home home after after cailty plea for illegal fishing

La Cour suprême des Seychelles a ordonné le rapatriement dans son pays d’origine ou de résidence d’un ressortissant comorien qui a plaidé coupable d’avoir pêché illégalement dans les eaux de l’île.
Ben Attoomani, 51 ans, a également été condamné à une amende de 1 000 RCS (74 dollars) pour avoir pêché sans permis dans les eaux des Seychelles.
En prononçant la sentence lundi, la juge Mathilda Twomey a déclaré : ” Je prends en compte le plaidoyer d’atténuation et les remords du condamné. Je suis également très conscient de ses problèmes de santé et de la situation de pauvreté aux Comores.”
Attoomani se trouvait à bord du navire – Pevoni – qui a été intercepté par les Forces de défense populaire des Seychelles le 25 mars dans les environs de l’île d’Assomption pour pêche illégale.
Dans son plaidoyer d’atténuation, Attoomani a prétendu qu’il était allé pêcher sur un bateau avec un moteur emprunté à un ami près de l’île de l’Assomption et qu’il ne savait pas que c’était une infraction. Il a également déclaré que ” la pauvreté frappe comme un fouet ” aux Comores et a supplié pour le pardon et la clémence. Attoomani est également malade et une fois s’est effondré dans la douleur tandis que dans la cour.
Le juge Twomey a également ordonné que le navire Pevoni et tous les engins de pêche soient confisqués par les Seychelles et puisque le condamné ne peut pas payer l’amende que le montant est prélevé sur la vente faite sur le navire, les engins de pêche, le matériel et le poisson se trouvant à bord.
Les Seychelles, archipel de l’océan Indien occidental, disposent d’une vaste zone économique exclusive de 1,4 million de kilomètres carrés, ce qui représente un défi en matière de contrôle de la pêche illégale.
Il s’agissait de la première condamnation d’un ressortissant comorien pour pêche illégale.