https://clubofmozambique.com/news/seychelles-boat-fishing-illegally-seized/

Les autorités maritimes mozambicaines ont saisi un bateau qui pêchait illégalement dans les eaux mozambicaines, dans le banc de Sao Lazaro, à environ 50 milles de la côte de la province septentrionale de Cabo Delgado. Le Directeur National des opérations du Ministère de la mer, des eaux intérieures et de la pêche, Leonid Chimarizene, a annoncé la saisie à Maputo vendredi, même si elle a eu lieu le 30 octobre. Suite aux infractions commises, le capitaine du bateau, le OCEAN STORM, immatriculé aux Seychelles, a été condamné à une amende de 4 millions de meticais (environ 65 000 dollars US) et à une interdiction de pêche au Mozambique pendant les 3 prochaines années. Le capitaine, John Hoarehu, est un ressortissant des Seychelles. Le bateau et tous ses engins de pêche ont été confisqués et retournés à l’État mozambicain. Chimarizene a expliqué que les autorités n’ont pas rendu la saisie publique immédiatement, afin de ne pas nuire aux enquêtes en cours. Le OCEAN STORM, de 12 mètres de long, avait un équipage de 9 personnes. Lorsqu’il a été repéré, il n’arborait aucun drapeau et n’avait pas de numéro d’identification. À bord, il n’avait aucun des journaux de pêche ou de navigation habituels, ni même aucun document sur les biens. Lorsqu’il a été approché, le navire a quand même tenté de s’échapper, mais il a été poursuivi et saisi par des navires de surveillance mozambicains. Chimarizene a déclaré qu’il a été constaté que OCEAN STORM, n’avait pas signalé sa position lorsqu’il est entré dans les eaux mozambicaines, et n’avait pas de permis de pêche dans les eaux sous juridiction mozambicaine. Le capitaine a admis que son bateau pêchait illégalement, et sa seule excuse était qu’il ne connaissait pas la législation mozambicaine sur la pêche. En plus des engins de pêche, les inspecteurs ont trouvé à bord 30 kilos de poisson, principalement du thon. Ils croient qu’on en a attrapé beaucoup plus, mais ils ont été jetés par-dessus bord lorsque l’équipage s’est rendu compte que le OCEAN STORM, était poursuivi. Les autorités ne savent pas depuis combien de temps l’OCEAN STORM, se trouvait dans les eaux mozambicaines, car elle n’était pas reliée au système de surveillance par satellite. L’équipage est en train d’être rapatrié aux Seychelles. La saisie de ce bateau, a déclaré Chimarizene, “est une indication claire que les autorités mozambicaines sont attentives et prêtes à agir contre toute violation des eaux sous notre juridiction”.