http://www.seychellesnewsagency.com/articles/11458/ +Sri+Lankans+are+detained+in+Seychelles+on+suspicion+of+illegal+fishing?fbclid=IwAR0lIqrsA0ysvUGANEpYufDrL0HfPCkSdoIa5yqLELPBleVbQRwSXznSkkE

L‘Autorité des pêches des Seychelles (Seychelles Fisheries Authority (SFA)) et la police mènent actuellement une enquête sur un cas présumé de pêche illégale par un navire étranger dans les eaux de l’île.
Dans un communiqué conjoint publié jeudi, le ministère de la Pêche et de l’Agriculture, la SFA et les garde-côtes des Seychelles ont déclaré que le navire sans pavillon avait été intercepté samedi lors d’une patrouille de routine. Sept membres d’équipage de nationalité sri-lankaise ont été retrouvés à bord. Après la fouille initiale effectuée par les agents de la Garde côtière, du poisson frais, du sel et des engins de pêche ont été trouvés à bord du navire qui a été escorté à Port Victoria pour une enquête plus approfondie. Il s’agit du cinquième cas présumé de pêche illégale depuis le début de 2019. Trois sur cinq ont donné lieu à des poursuites devant la Cour suprême des Seychelles. Le mois dernier, la Cour suprême a ordonné le rapatriement dans son pays d’origine ou de résidence d’un ressortissant comorien qui avait plaidé coupable d’avoir pêché illégalement dans les eaux de l’île. Ben Attoomani, 51 ans, était à bord du navire Pevoni qui a été intercepté par la Garde côtière en mars. Les Seychelles, archipel de l’océan Indien occidental, disposent d’une vaste zone économique exclusive de 1,4 million de kilomètres carrés, ce qui représente un défi en matière de contrôle de la pêche illégale.