https://www.lexpr7.10.22018ess.mu/article/340632/ile-aux-cerfs-pa-trouve-ki-pou-ena-dram-isi

Hors-bord, catamarans, pirogues, voiliers en veux-tu en voilà. Plus de 200 bateaux de plaisance venant de plusieurs régions mouillent l’ancre chaque jour dans le lagon, à Trou-d’Eau-Douce. Après une escale du côté des chutes d’eau de Grande-Rivière-Sud-Est, direction l’île-aux-Cerfs. Où la surpopulation d’humains et d’embarcations dénature l’endroit et provoque bien des mécontentements. Pour montrer son indignation, la fédération des plaisanciers de Maurice a organisé une marche pacifique durant la semaine écoulée. Mais aussi et surtout pour demander à la Tourism Authority de ne pas octroyer de permis aux autres opérateurs qui comptent lancer des activités de parasailing bientôt dans la région. « Nous avons déjà 4 plateformes de parasailing entourant l’île-aux-Cerfs. Là, on nous annonce qu’il y en aura 2 autres. Vous vous imaginez la pagaille qu’il y aura à cet endroit ?» s’interroge Prem Beerbul, le président de la fédération des plaisanciers de Maurice. Qui s’élève également contre le fait que les activités en mer se fassent dans les speed limit zones. (…)