Organisation du CRFIM

Le CRFIM utilise la combinaison de différents types de sources d’informations afin de garantir le maximum de fiabilité dans la production des livrables.

Les sources d’information humaines

    • Les Officiers de Liaison Internationaux des Etats parties et partenaires constituent les premières sources d’informations du CRFIM. Leur présence physique au sein du centre contribue à accélérer les flux d’informations venant essentiellement des organismes étatiques de leur Etat d’origine. Ils se chargeront de centraliser et de sécuriser leurs données nationales et alimenteront au besoin la base de données du CRFIM dans le cadre des missions de celui-ci tout en respectant leurs règles de confidentialité.
    • Le Contrôle Naval Volontaire estune collaboration du CRFIM avec les compagnies maritimes dont les navires transitent dans les routes maritimesrégionales afin d’autoriser les capitaines desdits navires et les CSO à entrer en contact et à échanger des informations avec le centre lorsqu’ils rentrent dans la zone d’intérêt générale du CRFIM. Les navires volontaires correspondent généralement par courriel avec le CRFIM mais également par téléphone en cas d’urgence.
    • Les Centres des Opérations Maritimes nationaux, régionaux et internationaux : Le CRFIM collabore étroitement en matière d’échange d’informations avec les COM ou MRCC au niveau national, régional ou international.

Les sources d’information en ligne

    • Les opérateurs du CRFIM consultent quotidiennement plus de 600 sites web ouverts en ligne. En outre, des bases de données maritimes, auxquelles le CRFIM ont accès, sont également consultées en ligne.

Les sources d’informations électroniques et satellitaires

    • Ce sont essentiellement les accès à l’AIS et à l’imagerie satellitaire.