https://m.tribuneindia.com/article/heroin-pushed-from-pak-into-punjab-to-fund-terror-guj-ats/663940/amp

 

La brigade antiterroriste du Gujarat, qui a récemment mis fin à un trafic de drogue, a réclamé le produit de la vente de 310 kg d’héroïne acheminés clandestinement au Pendjab et dans les États du Nord par le Gujarat pour financer les activités du groupe terroriste Jaish-e-Mohammad (JeM) qui opère à la frontière cachemir.
Des sources de l’ATS, qui a arrêté la cheville ouvrière de la raquette Arshad Razak Sotta, alias Raju Dubai, de la frontière Inde-Népal, a déclaré Arshad a informé la police qu’il a rencontré un Pakistanais à Dubaï en Janvier de cette année et lui a offert un marché pour passer de la drogue en contrebande en Inde pour compenser les pertes qu’il avait subi en achetant un dhow 300-tonnes.
Arshad, un résident de Mandvi en Kutch, a saisi l’offre et le Pakistanais a organisé une rencontre avec Haaji Jaan Mohammad, un trafiquant de drogue basé au Pakistan qui avait des liens avec le JeM. Selon la police, le travail d’Arshad consistait à expédier l’héroïne introduite clandestinement par voie maritime du Pakistan vers les États du Nord. Simranjeet Sandhu, titulaire d’un passeport australien, aurait reçu des envois pour les distribuer au Pendjab et dans d’autres États du Nord. Le produit de la vente de la drogue a été remis à Manzoor Mir au Cachemire, qui a transmis les fonds à la JeM sous forme d’achat de noix et de tapis à des prix exagérés de l’autre côté de la frontière.
La police a dit que Simranjeet Sandhu et Manzoor Mir étaient toujours en fuite. Le premier envoi de 105 kg d’héroïne a été acheminé clandestinement à Kutch en Mars par un boutre appartenant à Aziz Bhagat, résident de Jam Salaya dans le district de Jamnagar, tandis que le deuxième envoi de 205 kg d’héroïne a été acheminé en Août. L’arrestation d’Aziz et de Sumra le mois dernier à Unjha, dans le district de Mehsana, avec chacun 5 kg d’héroïne, avait conduit à l’arrêt de la raquette. (…)