https://www.voanews.com/a/uae-sabotage-commercial-ships-gulf-of-oman/4914286.html

Les dirigeants de l’État somalien du Jubaland continuent de tirer des revenus substantiels de la contrebande de charbon de bois dans le Sud du pays. La contrebande de charbon de bois se poursuit dans la ville portuaire de Kismayo, où 3 bateaux chargés de sacs de charbon de bois illégal sont exportés en Iran et en Irak.

L’exportation se fera dans la ville de Kismayo, à quelque 500 km au sud de la capitale Mogadiscio, au milieu de la présence des troupes de l’Union africaine. En 2012, la Somalie et le Conseil de sécurité de l’ONU ont interdit l’exportation de charbon de bois de ce pays ravagé par la guerre en raison de ses effets destructeurs sur l’environnement. Selon une source fiable, les dirigeants du Jubaland ont formé une nouvelle équipe qui coordonne le commerce illégal du charbon de bois. Il dit que 3 bateaux chargés de charbon de bois voyageront de la ville de Kismayo vers l’Irak et l’Iran. (…)