[:fr]

Le 25 mars 2018, le destroyer de la Marine Nationale Française JEAN DE VIENNE, à l’appui de la Combined Task Force (CTF) 150, a réalisé, cette année, sa deuxième saisie de drogue. Un total de 530 kilogrammes d’héroïne a été saisi lors d’une opération dans les eaux internationales de la mer d’Arabie. La saisie de JEAN DE VIENNE est la dixième pour CTF150 depuis janvier de cette année, qui, avec le navire australien de Sa Majesté WARRAMUNGA et le navire pakistanais ASLAT, totalisent plus de 22 tonnes de stupéfiants saisis.
Sous contrôle opérationnel du commandant de la zone maritime Océan Indien, l’Amiral Piaton, La frégate anti-sous-marine JEAN DE VIENNE était alors en soutien direct de la Task Force 150, force opérationnelle navale luttant contre les réseaux terroristes en Océan Indien. C’est notamment la qualité du renseignement fourni par la Task Force 150 qui a permis de guider la frégate JEAN DE VIENNE vers l’embarcation suspecte. La frégate anti-sous-marine, qui terminait tout juste l’exercice franco-indien VARUNA, a rallié à grande vitesse la position présumée du boutre (embarcation locale), repositionné précisément par son hélicoptère Lynx. L’équipe de visite a alors procédé à une enquête méthodique, qui a conclu à l’absence de pavillon pour le boutre concerné. Le commandant a alors ordonné après accord du contrôleur opérationnel une fouille complète qui a permis de découvrir la drogue, cachée dans une double cloison. Il faisait déjà nuit lorsque le JEAN DE VIENNE est reparti avec sa prise d’une valeur marchande estimée à environ 125 millions d’euros. (…)

[:en]

On 25 March 2018, the French Marine Nationale destroyer JEAN DE VIENNE secured their second drug seizure this year in support of Combined Task Force (CTF) 150. A total of 530 kilograms (kgs) of heroin was seized during an operation in the international waters of the Arabian Sea. Jean de Vienne’s seizure is the tenth for CTF150 since January this year; which together with Her Majesty’s Australian Ship WARRAMUNGA and Pakistani Naval Ship ASLAT totals in excess of 22 tonnes of narcotics seized. Under operational control of the Commander of the Indian Ocean Maritime Area, Admiral Piaton, the anti-submarine frigate JEAN DE VIENNE was then in direct support of Task Force 150, a naval task force fighting against the terrorist networks in the Indian Ocean. In particular, the quality of the information provided by Task Force 150 helped to guide the frigate JEAN DE VIENNE towards the suspect vessel. The anti-submarine frigate, which was just finishing the Franco-Indian exercise VARUNA, rallied at high speed the presumed position of the dhow (local craft), repositioned precisely by his helicopter Lynx. The visiting team then carried out a methodical investigation, which concluded that there was no flag for the dhow concerned. The commander then ordered, after approval of the operational controller, a complete search that uncovered the drug, hidden in a double bulkhead. It was already dark when the JEAN DE VIENNE left, with its catch of a market value estimated at about 125 million euros. (…)

[:]