https://edition.mv/news/11490

Les services de sécurité indiens ont identifié les Maldives et Sri Lanka comme centres de transbordement de drogues en provenance du Pakistan à destination de l’Inde, finançant ainsi le terrorisme. En ce qui concerne les autorités indiennes, le journal indien Hindustan Times a révélé que les garde-côtes sri-lankais avaient saisi, le 10 juillet, un navire traversant la zone économique exclusive (ZEE) des Maldives. Une cargaison de 50 kilogrammes d’héroïne a été découverte à bord du navire. Le Hindustan Times a également signalé un deuxième cas où les garde-côtes indiens ont saisi 218 kilogrammes d’héroïne dans un bateau de pêche pakistanais immatriculé à Karachi, ” Al Madina “, au large de Jakhau dans le district de Kutch (Gujarat) le 21 mai. L’interrogatoire des six membres de l’équipage arrêtés lors de l’arrestation a révélé que Hamid Malik, un ressortissant pakistanais, avait remis les stupéfiants au capitaine du bateau avec l’ordre de les livrer à un résident de Mumbai du nom de Badruddin Sheikh.
La troisième arrestation récente a eu lieu le 26 mai, lorsque les garde-côtes des Maldives ont intercepté un bateau iranien transportant une grande quantité de drogue. Un ressortissant pakistanais se trouvait également à bord de ce navire. Selon le journal indien, le lien entre le financement du terrorisme et le trafic de drogue a été révélé par le terroriste David Coleman Headley, de Lashkar-e-Taiba (LeT), lors d’un interrogatoire en 2010. Au cours de l’enquête, M. Headley a révélé le rôle joué par l’agence d’espionnage pakistanaise Inter-Services Intelligence (ISI), qui relie les barons de la drogue et les terroristes pour le transport d’armes et de drogues vers l’Inde.