https://timesofindia.indiatimes.com/city/ahmedabad/kashmiri-trader-channelled-drug-money-to-fund-jaish/articleshow/66077557.cms

La brigade antiterroriste du Gujarat (ATS) a affirmé que le produit de la vente des 300 kg d’héroïne passés en contrebande de la côte du Gujarat vers le nord de l’Inde a servi à financer les activités du groupe terroriste Jaish-e-Mohammed au Cachemire occupé du Pakistan (PoK). Selon des sources d’ATS, un négociant de noix et de tapis du Cachemire, Manzoor Mir, avait servi d’intermédiaire. “Il avait l’habitude d’acheter des noix et des tapis à des prix grossièrement gonflés à un négociant de la province de PoK, et il a ainsi transmis l’argent de la vente de drogue à Jaish-e-Mohammed, l’organisation fondée par le terroriste Maulana Masood Azhar, a déclaré un fonctionnaire de l’ATS. En août 2018, le Gujarat ATS avait mis fin au trafic d’héroïne du Pakistan au Pendjab en passant par le Gujarat. Le 12 août, ATS avait arrêté Aziz Bhagad de Jam Salaya et Rafiq Sumra de Mandvi avec 5 kg d’héroïne. Par la suite, il est apparu que le trafic d’héroïne était opérationnel depuis mars 2018 et qu’il avait déjà fait passer 300 kg d’héroïne par la côte du Gujarat. Après Bhagad et Sumra, l’ATS a arrêté deux autres accusés, Nariz Thakar de Srinagar et Raju Dubai alias Arshad Razak Sotta. “Sotta a été arrêtée près de la frontière népalaise et est actuellement détenue par l’ATS de Gujarat en détention provisoire de sept jours par la police “, a déclaré un responsable de l’ATS. Les sources des STA ont déclaré que le blocage de la contrebande d’héroïne à travers la mer et la côte du Gujarat a été un grand succès car elles craignent que le prochain envoi en provenance du Pakistan n’ait pu être d’armes et d’explosifs.
(Voir également « Actes violents en mer : Terrorisme »).