http://www.kbc.co.ke/kenya-losing-ksh-200b-in-revenue-due-to-illicit-trade/

Le commerce illicite pose un défi dans la mise en œuvre du programme des quatre grands, avec plus de 200 milliards de Ksh de recettes perdues chaque année par le commerce de contrebande. Chris Kiptoo, Secrétaire d’État au Commerce, indique que des équipements de logement et des engrais de qualité inférieure et contrefaits se frayent un chemin sur le marché kenyan, ce qui pourrait affecter la réalisation des programmes en matière de logement et de sécurité alimentaire.
Le commerce illicite dans le monde est estimé à 13 billions de dollars, soit presque autant que le PIB de la Chine, malgré les efforts internationaux de lutte contre le vice. Le gouvernement affirme que les lois actuelles régissant le commerce illicite sont faibles et qu’il est nécessaire d’adopter de nouvelles lois pour aider à lutter contre le commerce illicite. Au Kenya, le commerce illicite coûte au pays 200 milliards de shillings en manque à gagner, et ce malgré la création d’une agence multi-agences pour lutter contre ce commerce. (…)