https://www.thenational.ae/uae/video-anti-drug-patrols-smash-hashish-and-heroin-smugglers-in-the-arabian-sea-amid-record-narcotics-hauls-1.752558

Les opérations de lutte contre les stupéfiants et de lutte contre le terrorisme mené par les Forces maritimes combinées (CMF) réduisent le financement des réseaux terroristes par les pirates de la contrebande de stupéfiants.
Les navires de la marine de la coalition qui patrouillent dans la mer d’Arabie ont intercepté cette année d’importants chargements de haschisch et d’héroïne, ce qui a permis de démanteler les réseaux de contrebande de narcotiques qui utilisent des bateaux et des boutres qui circulent dans la région.
Le total de 34,98 tonnes de haschisch confisquées par les forces navales jusqu’à présent cette année est plus de 3 fois supérieure aux 9,69 tonnes saisies l’an dernier et nettement supérieur à 1,02 tonne en 2016, selon les données des Forces maritimes combinées. L’héroïne saisie s’élevait à 3,32 tonnes jusqu’en juin de cette année, soit près du double des 1,74 tonnes de l’année dernière et des 1,15 tonnes en 2016. Un expert en sécurité a déclaré que la contrebande de drogue est un véhicule utilisé pour financer des organisations terroristes. Pour éviter d’alerter les contrebandiers, la coalition ne commente pas les spécificités opérationnelles, mais les opérations de lutte contre les stupéfiants sont une mission clé des marines de patrouille. “Les navires de trafic ont tendance à se diriger de la côte Makran vers la péninsule arabique ou vers l’Afrique de l’Est. Les domaines d’intérêt plus localisés dépendent d’une variété de facteurs de renseignement qui ne peuvent être divulgués”, a déclaré le Lt Cmdt Craig Sharland, officier adjoint des affaires publiques des Forces maritimes combinées. (…)