http://www.customstoday.com.pk/drug-related-arrests-drop-in-oman-as-smugglers-avoid-sultanate-route-rop-2/

Les cartels de la drogue et les trafiquants organisés évitent le Sultanat d’Oman comme itinéraire de contrebande, selon la Police royale d’Oman (ROP), grâce aux efforts déployés par la force pour assurer la sécurité du Sultanat.
Le nombre d’arrestations a diminué en raison d’une baisse des crimes liés à la drogue en 2017, selon des données communiquées exclusivement au Times of Oman. Selon les statistiques, le nombre de crimes liés à la drogue, le nombre de personnes arrêtées et les quantités de drogues confisquées ont tous diminué. Le RDP s’est donné beaucoup de mal pour mettre fin aux activités des trafiquants de drogue et des cartels qui tentent d’opérer dans le Sultanat, disent les responsables.
Le nombre de délinquants arrêtés en 2017 s’élevait à 3 297, contre 3 590 en 2016, selon un responsable du RDP. Par ailleurs, le nombre d’affaires de drogue s’est élevé à 2 231 en 2017, contre 2 538 en 2016. En outre, les quantités de drogues confisquées par le POR se sont élevées à 2,2 tonnes en 2017, contre près de 2,5 tonnes en 2016.
En ce qui concerne la diminution de la contrebande, le porte-parole de la Direction générale de la lutte contre la drogue et les substances psychotropes a déclaré : “En raison des mesures prises par les autorités omanaises pour dissuader les cartels de la drogue et des pertes subies par les trafiquants de drogue, ces derniers ont été contraints de changer leurs routes vers d’autres pays.