[:fr]

https://edition.mv/news/11873

Les services d’enquête du sous-continent indien ont constaté une recrudescence des activités des syndicats pakistanais de trafiquants de drogues à la suite d’une série d’opérations, dont une saisie de drogue aux Maldives, qui a permis de saisir collectivement plus de 1 100 kg d’héroïne.
Le 6 mai, les garde-côtes des Maldives et la police des Maldives ont intercepté un bateau iranien transportant 49 kilogrammes de stupéfiants à 126 milles marins à l’ouest de l’atoll de Baa. Sept membres d’équipage ont été arrêtés.
Les garde-côtes indiens ont détecté 200 kilogrammes d’héroïne sur un bateau de pêche pakistanais au large des côtes du Gujarati le 21 mai. Quatre citoyens pakistanais ont été arrêtés au cours de l’opération. Le 24 mars, des agents des forces de l’ordre du sud du Sri Lanka a saisi plus de 107 kilogrammes d’héroïne sur un navire iranien. En mars, l’escouade antiterroriste du Gujarat (ATS) et la Garde côtière indienne ont saisi 100 kg d’héroïne dans un bateau iranien au large de Porbandar (Gujurat). L’enquête a révélé que l’envoi avait été envoyé par Hamid Malek, un ressortissant pakistanais. Par la suite, ATS a arrêté deux suspects dans le cadre de cette affaire, dont l’un était un ressortissant afghan. L’héroïne confisquée est fortement soupçonnée de provenir d’Afghanistan. Un responsable indien de l’agence chargée de l’application de la loi a déclaré : “Trois voies sont traditionnellement utilisées pour la distribution mondiale de l’héroïne afghane : les Balkans, les pays d’Asie centrale et le sous-continent indien. Depuis 2015, les saisies ont diminué sur les routes des Balkans et d’Asie centrale. Cependant, elles ont récemment augmenté dans le sous-continent”. Les organismes d’enquête ont découvert plusieurs cas d’utilisation de l’argent de la drogue pour financer des actes terroristes.

[:en]

https://edition.mv/news/11873

Investigative agencies in the Indian subcontinent have identified a surge in the activities of Pakistan based drug-trafficking syndicates following a string of operations, including a drug bust in Maldives, which resulted in the collective seizures of over 1,100 kilograms of heroin.
On May 6, the Maldivian Coast Guard and Maldives Police Service intercepted an Iranian boat transporting 49 kilograms of narcotics 126 nautical miles west of Baa Atoll. Seven crew members were arrested. The Indian Coast Guard detected 200 kilograms of heroin on a Pakistani fishing vessel off the Gujarati coast on May 21. Four Pakistani citizens were arrested during the operation. On March 24, enforcement officials in southern Sri Lanka seized more than 107 kilograms of heroin from an Iranian vessel.
During March, the Gujarat Anti-Terrorist Squad (ATS) and the Indian Coast Guard seized 100 kilograms of heroin from an Iranian boat off the coast of Porbandar, Gujurat. Investigations revealed that the consignment was sent by Hamid Malek, a Pakistani national. ATS later arrested two suspects in relation to the case, one of whom was an Afghan national.
The confiscated heroin is strongly suspected to be sourced from Afghanistan.
An enforcement agency official from India stated, “Three routes are traditionally used for global distribution of Afghan heroin: the Balkans, Central Asian countries and the Indian subcontinent. Since 2015, there has been a decline in seizures on the Balkans and Central Asian routes. However, they have of late increased in the subcontinent”. Investigative agencies have uncovered several instances of drug money being utilized to fund acts of terrorism.
 

[:]