https://www.pulselive.co.ke/bi/politics/dar-es-salaam-is-eastafricas-biggest-hub-for-drugs-trafficking-kenya-still-a-transit/f9eq24k

Les trafiquants exploitent les 1 300 km de côtes tanzaniennes et la sécurité portuaire inadaptée. L’héroïne est transportée par des petits navires vers le sud le long de la côte est de l’Afrique jusqu’à Zanzibar et sur le continent, et en grande quantité via les frontières terrestres du Kenya, en passant par la Tanzanie, puis au Mozambique pour être transbordée en Europe et en Amérique du Nord. De plus petites quantités sont acheminées vers l’Europe, l’Inde et l’Amérique du Nord, principalement par des vols commerciaux, selon le rapport publié du département d’État américain lundi.