[:fr]

http://www.linfokwezi.fr/demantelement-dun-trafic-de-cigarettes-de-contrebande-entre-les-comores-et-mayotte/

Le 15 octobre, les fonctionnaires de la sûreté urbaine du commissariat de Mamoudzou ont été avisés de l’existence d’un trafic d’importation illégale de tabac en provenance de l’ile voisine d’Anjouan, sévissant dans la Zone de Sécurité Prioritaire de Kawéni. L’enquête menée en collaboration avec le tout nouveau GELIC (Groupe d’Enquête et de Lutte contre l’Immigration Clandestine) a permis d’identifier 2 commerces qui écoulaient les marchandises. Les perquisitions ont amené à la découverte de 17 cartouches de cigarettes de contrebande et 164 paquets de cigarettes vendus au détail.
2 ballots de tabac brut ont également été retrouvés représentant 40 kilos de marchandises. Les 2 gérants et 2 employés ont été interpellés et placés en garde à vue et les douanes avisées. La marchandise a été importée par kwassas depuis Anjouan et tout porte à croire que les contrebandiers ont accosté dans la mangrove jouxtant le quartier de Kawéni. A l’issue de la période de garde à vue, les 2 personnes les plus impliquées ont été déférées et ont fait l’objet d’une COPJ. Les 2 autres ont été libérées. L’enquête se poursuit.

[:en]

http://www.linfokwezi.fr/demantelement-dun-trafic-de-cigarettes-de-contrebande-entre-les-comores-et-mayotte/

On 15 October, urban security officials at the Mamoudzou police station were informed of the existence of illegal tobacco import traffic from the neighbouring island of Anjouan, operating in the Kawéni Priority Security Zone. The investigation conducted in collaboration with the newly created GELIC (Group for the Investigation and Fight against Illegal Immigration) identified two businesses that were selling the goods. The searches led to the discovery of 17 cartons of contraband cigarettes and 164 retail cigarette packages.
2 bales of raw tobacco were also found, representing 40 kilograms of goods. The 2 managers and 2 employees were arrested and taken into police custody and customs notified. The goods were imported by kwassas from Anjouan and all indications are that the smugglers have landed in the mangrove adjacent to the Kawéni district. At the end of the period of police custody, the two persons most involved were referred and were the subject of a COPJ. The other two were released. The investigation is ongoing.

[:]