[:fr]

https://112.international/society/seven-ukrainian-sailors-freed-from-captivity-of-african-pirates-51604.html

Sept marins ukrainiens qui faisaient partie de l’équipage du navire portugais MSC TALIA F capturé par des pirates dans le golfe de Guinée en mars dernier, ont été libérés de leur captivité. Le chef du ministère ukrainien des affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a écrit à ce sujet sur sa page Twitter. “Le 22 mars, des pirates ont capturé sept citoyens ukrainiens, membres d’équipage du MSC TALIA F dans le golfe de Guinée. Le consul ukrainien, l’ambassade d’Ukraine au Nigeria, la compagnie d’armateurs ont travaillé ensemble pour les libérer. Je suis heureux de pouvoir enfin informer : nos marins sont déjà libres, en sécurité et vont bientôt rentrer chez eux”, a-t-il déclaré. Nous rappelons que le 22 mars dernier, au large des côtes africaines dans le Golfe de Guinée, des pirates ont attaqué le MCS TALIA F, naviguant sous pavillon portugais. On a appris que sept membres de l’équipage – des citoyens ukrainiens – ont été enlevés sur le navire. Au total, il y avait 17 personnes à bord.
En rapport : 14 nouveaux cas de Covid-19 dans les forces armées par jour, un total de 62 soldats infectés Les pirates précédents ont attaqué le navire Rio Mitong au large des côtes de la Guinée équatoriale et auraient enlevé un marin ukrainien. Le directeur du département des services consulaires du ministère des affaires étrangères de l’Ukraine, Serhiy Pohoreltsev, a déclaré cela dans un commentaire à Ukrinform. Selon le diplomate, une attaque de pirates a eu lieu le 10 mai près du port de Malabo (Guinée équatoriale) ; le Rio Mitong naviguait sous le pavillon des Comores, et le propriétaire du navire était la société belge Smart S & P SA. “Selon les informations préliminaires, à la suite de l’attaque, un citoyen ukrainien, membre de l’équipage du navire, a été capturé et emmené vers une destination inconnue”, a noté M. Pohoreltsev. Il a déclaré que l’ambassade d’Ukraine en Belgique est en train d’établir un contact avec l’armateur et l’exploitant du navire pour vérifier ces informations et clarifier les circonstances de l’affaire. En outre, l’ambassade d’Ukraine au Sénégal, qui est responsable de la Guinée équatoriale, et l’ambassade d’Ukraine au Nigeria, qui est l’institution diplomatique la plus proche de la scène, ont demandé aux autorités locales compétentes de confirmer la capture d’un citoyen ukrainien

[:]